Entrée du Stade France Ligue des Champions

La commission d’enquête parlementaire mise en place après le fiasco de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions au Stade de France, pointe des manquements de l’UEFA dans la gestion de sa billetterie. Mais pas que.

«  »La gestion de la billetrrie par l’UEFA a été inadapté. Il était connu que le recours aux billets papier a entraîné des faux billets. L’UEFA n’a pas fait ce qu’il fallait pour lutter contre cela alors que les faux ont été dix fois plus nombreux. La fausse billetterie a perturbé le déroulé des événements mais ce n’est pas la cause principale. Avec cette gestion, il y a des problèmes aux points de filtrage, formation défaillante des stadiers et dans la gestion des litiges. Nous voulons rendre obligatoire le recours à des billets infalsifiables pour les événements à enjeu majeur » a déclaré Laurent Lafon, sénateur du Val-de-Marne qui a participé à cette commission d’enquête.

Former les stadiers

Le rapport préconise plusieurs conseils pour que la même chose ne se reproduise pas dans le futur. Parmi les actions envisagées, une meilleure formation des stadiers notamment : « Nous proposons d’exiger des organisateurs de prévénir en temps réel les détenteurs de billet des incidents en direct. Il faut aussi une meilleure formation des stadiers et de leur travail avec les forces de police. » a-t-il ajouté.

Une remise en question doit être faite

Enfin, le sénateur reconnait des erreurs de la part des organisateurs français : « Nous avons tenu à faire une analyse précise des dysfonctionnement et des responsablités des uns et des autres. Nous avons proposé des recoomandations pour que cela ne se reproduise pas. C’est un enchaînement de dysfonctionnements et personne ne s’est senti responsable. Chacun était dans son couloir. Les dysfonctionnement ont eu lieu à toutes les étapes, dans la préparations pendant l’événement et après l’événement. Ces événements du Stade de France doivent être un coup de semonce avant la Coupe du monde de rugby et Paris 2024.Il n’y a pas de remise en cause de ces événements, nous sommes fiers qu’ils soient organisés en France. Il y a des réglages pour que ces incidents ne se reproduisent pas. Les plus hautes autorités de l’Etat ne se sont pas exprimées et il faudrait le faire. Le travail que nous avons fait a permis progressivement de faire apparaître la vérité en toute transparence. Nous avons une vision plus claire. » a-t-il ajouté en conférence de presse rapporte RMC Sport.

A voir également : l’actu du Liverpool FC en vidéos :