Jurgen Klopp et l'arrivée de Luis Diaz
Photo by Icon sport

Après le succès de son équipe face à Arsenal (0-2), qui permet à Liverpool de revenir à un point de Manchester City, Jürgen Klopp reste confiant pour la suite de la saison.

Malgré le calendrier difficile qui s’annonce d’ici la fin de la saison, Jürgen Klopp reste confiant mais c’est qu’il faudra faire preuve de courage pour remporter le titre en Premier League et aller au bout en Ligue des Champions. Sans oublier la FA Cup : « Je pense que nous avons eu six matchs de plus qu’Arsenal [depuis la demi-finale de la Coupe Carabao], vous pouvez le voir aussi… nous voyageons constamment, nous allons ici, nous allons là-bas, nous sommes à l’hôtel et des trucs comme ça. Depuis que nous nous sommes rencontrés la dernière fois, nous avons eu six matchs de plus qu’eux je pense, 13 et sept si j’ai raison. Treize matchs, c’est vraiment fou et ça ne va pas s’arrêter. En fait, je ne me plains pas, nous ne nous plaignons pas, c’est comme ça » a-t-il expliqué rapporte le site officiel des Reds.

Klopp positive

Malgré ces difficultés, Jürgen Klopp positive au lendemain du succès à Arsenal (0-2) : « Nous nous réveillons dans un autre hôtel et quelqu’un vous dit où se trouve le restaurant et vous essayez de vous souvenir du numéro de votre chambre, c’est notre vie en ce moment. C’est pourquoi je suis si heureux aujourd’hui évidemment parce que venir ici à Arsenal à ce moment-là, contre cette équipe, gagner 2-0, c’est vraiment spécial. C’est vraiment spécial » a-t-il ajouté.

Chaque match est une finale

Enfin, le manager de Liverpool a expliqué comment il voyait les choses pour la suite : « Je ne pense vraiment pas beaucoup à City. C’est la vérité. Je sais que la seule chance que nous ayons est de gagner un nombre incroyable de matchs de football parce que nos adversaires gagnent un nombre incroyable de matchs de football. Cela fait de chaque match une finale et vous pouvez en profiter, absolument, mais vous devez également être prêt pour l’intensité » précise-t-il.

Tenir le coup physiquement

Enfin, il estime que la fatigue physique et psychique sera déterminante pour la fin de la saison : « Je ne pense pas que ce soit un problème pour un être humain d’être tous les trois jours complètement concentré sur ce que tu fais mais ensuite vient la partie physique, ça te fatigue et tu le ressens ici et là, donc c’est ce que nous combattons constamment. City, nous ne combattons pas City – nous jouons contre City dans trois ou quatre semaines, je ne sais pas exactement, puis nous leur donnerons, espérons-le, un vrai combat. A part ça, on est dans un bon moment, on est de bonne humeur, c’est clair, mais on sait que le seul moyen de le faire est de creuser très profondément » conclut-il.

A voir également : l’actualité du Liverpool FC en vidéos