Erling Haaland vers Liverpool
(Photo by Alex Grimm/Getty Images)

L’avenir d’Erling Haaland au-delà de la saison actuelle est sujet à une forte spéculation. L’intérêt de Liverpool pour l’attaquant du Borussia Dortmund n’a jamais été démenti. Même si le coût du transfert semble hors norme pour les Reds.

Toutefois, l’ancien gloire du club, Steve McManaman, a invité les dirigeants de Liverpool a bien considéré Erling Haaland au moment de faire un choix de recruter un attaquant de pointe : « Liverpool peut aussi bien débourser de l’argent pour un joueur presque fini plutôt que de cibler l’inconnu. Mais Liverpool a déjà des joueurs dans son académie qui sont pleins de promesses. Si Liverpool a l’argent, il vaut mieux opter pour Erling Haaland car il a déjà fait ses preuves et cela en vaudra la peine à long terme » a-t-il estimé rapporte le Liverpool Echo.

Karim Adeyemi manque d’expérience

Car l’attaquant du Red Bull Salzbourg Karim Adeyemi est également convoité par Liverpool. Mais Steve McManaman estime qu’il y a un risque avec ce type de joueurs : « Liverpool a de bonnes relations avec les clubs Red Bull, ce qui est un très bon terreau pour eux et ils font confiance au type de joueurs qui sortent de ce système. »Adeyemi a 19 ans, très inexpérimenté mais joue un football de haute qualité. Cependant, c’est un peu un coup dans le noir » a-t-il ajouté.

Haaland ou Adeyemi auront le droit à un examen complet de leur personnalité

D’autant qu’il arrive souvent que des jeunes joueurs sont montés en flèche par les médias après quelques belles performances au plus haut niveau mais ne confirment pas ensuite : « Certains jeunes joueurs jouent bien sur une courte période, puis tout d’un coup, ils valent 50 millions de livres sterling, alors que leur vraie valeur est de 15 millions de livres sterling. C’est le club vendeur qui essaie de tirer le meilleur parti d’un joueur. Aujourd’hui, lorsque Liverpool veut recruter un joueur, il ne considère pas uniquement ce qu’il fait sur le terrain de football. Ils parleront à la famille, aux amis et aux agents du joueur pour s’assurer qu’ils savent à quoi ressemble ce joueur. Ils ne signent pas seulement le joueur, mais ils signent toute la personne » a-t-il conclu.