Jürgen Klopp face à Leicester
(Photo by Clive Brunskill/Getty Images)

En remportant la League Cup ce dimanche face à Chelsea, Jürgen Klopp a une nouvelle fois prouvé sa science de la gestion d’un groupe très élargi pour cette compétition. Mais cette solution pourrait se retourner contre le technicien allemand.

L’année prochaine, le club est sur le point de perdre Mohamed Salah, Roberto Firmino et Sadio Mane, avec l’option polyvalente Alex Oxlade-Chamberlain également en rupture de contrat. Sans parler du départ probable de Divock Origi l’été prochain. De grosse pertes en perspective même si les arrivées récentes de Diogo Jota et de Luis Diaz pourraient amortir le choc des départs.

Recrutement anticipé ?

Toutefois, on pourrait s’interroger sur la volonté des dirigeants de Liverpool et de Jürgen Klopp de recruter une nouvelle vague de talents offensifs avant le départ des joueurs précédemment cités. Cela pourrait donner trop de choix à faire et par ricochet faire des joueurs qui ne seraient pas heureux de leur sort à moyen terme.

Klopp assume sa gestion de groupe

Jürgen Klopp lui-même l’année dernière avait déjà évoqué ce problème d’effectif trop riche : « Je ne pense pas que ce soit possible de satisfaire tout le monde et je ne pense pas l’avoir fait » avait-il déclaré. « Nous devons gagner chaque match et lorsque vous êtes dans le football, vous devez apprendre tôt à accepter la décision prise par le manager. Cela ne veut pas dire qu’ils sont heureux, mais ils l’acceptent » a-t-il ajouté.

Nkunku et Bowen dans le viseur ?

Ses joueurs sont donc prévenus. Jürgen Klopp pensent avant tout à maintenir un groupe uni et s’y efforcera lors des prochains mois en dépit des envies de départ des uns et des arrivées potentielles des autres. Et ces dernières pourraient avoir pour noms Christopher Nkunku ou encore Jarrod Bowen. A moins que d’ici-là, l’avenir de Sadio Mané, Mo Salah et Roberto Firmino soient réglées. D’une manière ou d’une autre…